samedi 13 juin 2020

Balié douvan la pot'ou. Balayons devant notre porte

Mise à jour de pétition



Le Zamana, cet arbre âgé de 350 ans, avec ses 5 000 m2 d'ombrage, devenu arbre de l'année 2016 du concours organisé par le magazine... Terre Sauvage et l’Office national des forêts et qui représentait la France au concours européen, se trouve sur l'habitation Céron, une demeure bâtie en 1658 lors de la colonisation de la Martinique par les Français.

Mais, ce que ne dit pas la carte postale, c'est que l'Arbre à pluie, ce Saman, a été témoin de la révolte du 20 mai 1848, celle-là même qui a précipité l'application du décret d'abolition de l'esclavage, décret du 27 avril 1848 impulsé – entre autres – par Victor Schœlcher.
Elle ne raconte pas toute l'histoire de cette habitation (terme colon), "réelle enchantement pour les yeux", avec son quartier des esclaves et sa rue Case-Nègre (d'où le titre du film primé d'Euzhan Palcy, Rue Cases-Nègres, "pour toutes les rues Cases-Nègres du monde"). Rue Case-Nègre, voie centrale où étaient regroupés les esclaves d'une habitation.

Il existe une sentence créole connue de tous les Martiniquais : "Balié douvan la pot'ou".
Mettons-la en pratique. Ainsi, si nous nous occupons d'abord de nos propres affaires, nous pourrons servir - concernant les droits de l'homme - de modèles aux autres.


La pétition est en ligne


En écoute : Le Zamana. Interview sur France Inter.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La discriminante carte de France

Une carte géographique est une représentation d’un certain monde. Toute représentation du monde implique des choix quant aux informations ga...